Cadre de vie : Maubeuge, ville propre

Près de 356 tonnes de déchets sont ramassées chaque année par le service de la propreté urbaine de la ville. Pas les déchets que nous mettons dans nos poubelles chaque jour non, mais ceux qui sont laissés à l’air libre sur les rues, les routes, les trottoirs, les espaces publics. L’ensemble de cette pollution correspond à remplir l’équivalent de 16 camions bennes, et pour y faire face la ville mobilise au quotidien des moyens humains et financiers.

Un service municipal dédié à la propreté

21 personnes sont affectées à cette tâche. équipées d’un chariot de propreté, elles veillent à ce que les cours d’écoles et les espaces publics restent propres, elles vident les corbeilles à papier et sillonnent la ville quartier par quartier. En complément, deux équipes dites volantes ramassent les sacs, traquent les dépôts sauvages, assurent le nettoyage des stèles et monuments aux morts ainsi que l’évacuation des gravats générés par les chantiers dans la ville. Ces équipes nettoient également, avant et après, les lieux publics qui reçoivent des manifestations.

Des moyens matériels

Le service propreté urbaine dispose aussi de moyens matériels pour lui permettre d’accomplir au mieux sa mission. Récemment, la ville a acquis une balayeuse qui nettoie en profondeur les trottoirs. Des souffleuses sont également à disposition des techniciens qui, avec l’équipe des cantonniers, font en sorte de mener des actions coordonnées. La ville dispose encore de deux camions pour le transport des déchets.

Les 4 saisons à Maubeuge

Les feuilles tombent toujours en automne, il gèle toujours en hiver et les mauvaises herbes arrivent en même temps que le printemps et perdurent tout l’été. Fort de ce constat logique, la municipalité a adapté les horaires des agents pour une intervention rapide et efficace. En hiver, du fait du transfert des compétences voirie, la ville coordonne ses actions avec les services de l’Agglomération pour des interventions ciblées et efficaces. En automne, les services sont mobilisés pour le ramassage des feuilles dès le mois de septembre. Enfin, elles débutent leur campagne de désherbage dès le mois d’avril. Les actions sont nombreuses et variées, mais la ville seule ne peut résoudre les problèmes de propreté, car garder une ville propre c’est l’affaire de tous.

Prévention et éducation

En complément du dispositif mis en place, la ville mène à travers ses éco-gardes des actions de prévention dans les écoles et organise des visites. L’action « Jojo le pollueur » sensibilise les enfants aux problématiques liées à l’environnement. Dans tous les quartiers, des opérations « Quartier propre » ont été menées avec les acteurs de terrain et les habitants. Prochainement, la ville lancera une vaste campagne de communication sur le thème « Gardons notre ville propre ». L’installation de colonnes enterrées dans le quartier des Provinces Françaises, la modernisation de la déchetterie, l’aménagement d’espaces publics et l’embellissement de la ville concourent à améliorer le cadre de vie de chacun.