Le Centre communal d'action sociale

Une mission d’accompagnement pour le pôle RSA et chantiers d’insertion

Le pôle RSA et chantiers d’insertion est composé de onze agents. Le service est chargé de l’accompagnement social des allocataires du revenu de solidarité active (RSA). Mais justement, comment savoir si l’on est éligible ou pas au RSA ? « Toute personne peut faire une demande de RSA. Des permanences sont organisées quotidiennement dans les locaux du CCAS, place Vauban », explique la responsable. Les agents guident les habitants dans leurs démarches. Une fois ces tâches administratives effectuées, les demandes sont envoyées aux services de la CAF qui accepte ou refuse la demande de RSA. Lorsque le RSA est accordé, les personnes allocataires sont encadrées par des référents travailleurs sociaux qui les accompagnent dans leur démarche d’insertion.

Cinq référents font partie du pôle RSA et répondent aux questions que peuvent se poser les allocataires sur la mobilité, le logement, la santé…

 

Des chantiers d’insertion pour remettre le pied à l’étrier

L’insertion est le maître mot du service. Des chantiers d’insertion sont proposés, destinés aux personnes bénéficiant des minima sociaux. « Ce sont généralement des personnes éloignées du monde du travail, éligibles à certains critères, à qui l’on propose un contrat CDDI (contrat de travail à durée déterminée d’insertion) de 26 heures par semaine. » La durée minimum de ces contrats est de 4 mois. Ils peuvent s’étendre sur 24 mois. Il existe trois types de chantier d’insertion qui se déroulent tous en extérieur : un chantier d’insertion espaces verts, un chantier espaces verts-maçonnerie et un chantier multi-bâtiment et multi-service. « Chaque chantier représente dix-sept agents en contrat aidé suivis par un encadrant technique. Il y a aussi un conseiller en insertion professionnelle qui les accompagne dès leur intégration en chantier d’insertion et définit avec eux le projet professionnel ainsi que les étapes du parcours d’insertion ».

Ces chantiers d’insertion constituent une bonne alternative pour remettre les personnes dans le monde du travail. La mission du conseiller d’insertion professionnelle ne s’arrête pas là : il est chargé de proposer des offres d’emploi, des formations qualifiantes pendant la durée du contrat, aux agents en contrat aidé.

Ceux-ci intègrent donc trois types de chantier. Ils interviennent par exemple dans la restauration et l’entretien des remparts, une tâche réalisée par le chantier espaces verts-maçonnerie.

Au sein du chantier espaces verts, les agents réalisent les travaux de tonte, de taille, de plantation… Le troisième chantier, intitulé multi-bâtiment et multi-service, se consacre à l’entretien des fontaines, à la préparation des illuminations de Noël, au déménagement des écoles…